UN MÉTIER À CRÉER

LES CHANTIERS PHARES

Le premier grand chantier, Vézelay

Les monuments antiques de Nîmes

Les édifices insolites

Les monuments types

L'INVENTION D'UNE DOCTRINE

LA TOURNÉE DANS L'OUEST

LES MONUMENTS CLASSÉS
DE 1840



Les édifices insolites

L'église de Lanleff

L'église de Rieux-Minervois

Lors de sa tournée dans le midi de la France en 1835, Mérimée visite l'église de Rieux-Minervois, édifice qui lui paraît être l'un des plus curieux du sud de la France, en compagnie de Tournal, secrétaire de la Société archéologique de Narbonne. Son plan, un polygone intérieur de quatorze côtés inscrit dans un cercle, n'est pas sans lui rappeler celui de l'église des Templiers de Londres, mais il souligne qu'il ne faut pas attribuer toutes les églises de plan centré à cet ordre. Les projets d'agrandissement de l'édifice, réfection par l'architecte départemental des chapelles venues se greffer sur le pourtour du monument ou construction d'une nef moderne par Questel donnent lieu à de nombreuses discussions au sein de la Commission qui demande que l'édifice ne soit pas dénaturé mais simplement dégagé et conforté : "En résumé les travaux autres que ceux de réparations indispensables devront être ajournés jusqu'à ce que la question de l'église à construire soit réglée définitivement".

Dans les deux cas, la Commission demande que l'aspect de ces édifices soit conservé et que l'on y exécute de simples travaux de confortation.
Église de Rieux-Minervois, projet de Charles-Auguste Questel. Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (Archives photographiques) © CMN

Église de Rieux-Minervois, projet de Charles-Auguste Questel. Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (Archives photographiques) © CMN

Église de Rieux-Minervois, projet de l'architecte départemental. Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (Archives photographiques)  © CMN

Église de Rieux-Minervois, projet de l'architecte départemental. Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (Archives photographiques) © CMN