Imprimer la page
1803
Le 28 septembre, naissance à Paris de Prosper Mérimée, fils de Léonor Mérimée, peintre, et d'Anne-Louise Moreau.
1807
Son père est nommé secrétaire de l'École des Beaux-Arts.
1811
Études secondaires au lycée Napoléon puis études de droit. Obtient sa licence en 1823.
1825
Les Espagnols en Danemark, le Théâtre de Clara Gazul.
1826
La Guzla. Premier séjour à Londres.
1828
La Jacquerie, la Famille de Carvajal.
1829
La Chronique du règne de Charles IX, Le Carrosse du Saint-Sacrement, Tamango, Mateo Falcone, Vision de Charles XI, L'Enlèvement de la redoute, Federigo, L'Occasion, La Perle de Tolède.
1830
Le Vase étrusque, Les Mécontents, La Partie de trictac.
Premier voyage en Espagne, rencontre avec don Cipriano Gusman Palafox y Portocarrero, futur comte de Montijo. Début de son amitié avec la famille de la future impératrice.
1831-1833
Occupe différentes fonctions administratives aux ministères de la Marine et du Commerce, où il est chargé des Beaux-Arts comme chef de cabinet auprès du comte d'Argout.
1831
Service militaire, dans la garde nationale. Nommé chevalier de la Légion d'honneur. Deux premières Lettres d'Espagne
1832
Chargé de la surveillance de la mise en œuvre des mesures prises pour lutter contre l'épidémie de choléra. Nommé maître des requêtes au Conseil d'État.
1833
Publie Mosaïque, La Double méprise.
1834
Nommé inspecteur général des Monuments historiques en remplacement de L. Vitet. Voyage dans le Midi de la France. Publie Les Âmes du purgatoire.
1835
Publie Notes de voyage dans le Midi de la France. Membre de la Société des antiquaires de l'Ouest. Voyage dans l'Ouest de la France.
1836
Voyage en Alsace et Allemagne. Publie Notes d'un voyage dans l'Ouest de la France. Mort du père de Mérimée.
1837
La Vénus d'Ille et Essai sur l'architecture religieuse au Moyen Age. Voyage en Auvergne. Mérimée est le secrétaire de la Commission des Monuments historiques jusqu'en 1839.
1838
Tournées d'inspection dans l'Ouest et le Sud Ouest.
Notes d'un voyage en Auvergne.
1839
"Le Salon de 1839" (non signé) dans la Revue des Deux Mondes. Voyage en Corse et en Italie. Mérimée devient vice-président de la Commission des Monuments historiques, fonction qu'il conservera jusqu'à sa mort.
1840
Colomba. Notes d'un voyage en Corse. Voyage en Espagne.
Première liste de monuments "classés".
1841
Tournée d'inspection en Normandie, en Bretagne, et dans la Creuse où il signale les tapisseries dites de la Dame à la Licorne. Essai sur la guerre sociale.
Voyage en Grèce et en Asie mineure.
1842
Tournée d'inspection dans le Midi de la France.
L'architecture militaire au Moyen Age ; Instructions du Comité des arts et monuments. Publie un article sur les monuments helléniques dans la Revue générale d'architecture et des travaux publics. Membre du Conseil des Bâtiments civils. Propose dans un rapport une procédure de classement selon "le mérite sous le rapport de l'art, la situation matérielle, les ressources des localités".
1843
Rapporteur de la Commission pour la restauration de Notre-Dame de Paris. Tournée d'inspection en Bourgogne, Champagne et dans le Jura, en partie en compagnie de Viollet-le-Duc. Élu membre libre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres. Publie un article sur le Palais de Justice et la Sainte-Chapelle dans la Revue des Beaux-Arts.
1844
Arsène Guillot. Élu à l'Académie française, ainsi que Sainte-Beuve. Tournée d'inspection dans le Sud-Ouest, Berry, Charente, Touraine, à nouveau avec Viollet-le-Duc. Conjuration de Catilina.
1845
Discours de réception à l'Académie française (6 février), éloge de C. Nodier. Tournée d'inspection en Dordogne, Languedoc et Provence. Carmen. Voyage en Espagne. Notice sur les peintures de Saint-Savin. Demande aux Chambres d'un crédit extraordinaire pour la restauration des monuments.
1846
Tournée d'inspection à Laon, Lyon et en Provence. Voyage en Allemagne, séjour à: Barcelone. L'abbé Aubain, Il Viccolo di Madama Lucrezia.
1847
Rapport sur la restauration des vitraux de la Sainte-Chapelle. Tournée d'inspection en Picardie et en Normandie.
1848
Le gouvernement provisoire charge Mérimée et Léon de Laborde de veiller sur les objets d'art des Tuileries. "De l'enseignement des Beaux-arts" paraît dans la Revue des Deux Mondes. Tournée en Alsace. Rapport sur le classement des résidences royales parmi les monuments historiques. Publie Don Pèdre 1er, roi de Castille. Garde national, il assiste aux journées de juin.
1849
Tournée d'inspection en Touraine, Poitou, Charente et Périgord. Traduction de La Dame de Pique de Pouchkine.
1850
Voyage en Angleterre. Tournée d'inspection en Auvergne, Provence et Languedoc. Découverte de la peinture murale des Arts Libéraux du Puy. H.B., brochure sur Stendhal. Les Deux Héritages ou Don Quichotte
1851
"De la peinture murale dans l'architecture moderne" dans la Revue générale de l'architecture et des travaux publics. Séjour à Londres pour visiter l'Exposition universelle de l'industrie. Voyage en Belgique et aux Pays-Bas. Nommé membre de la Commission chargée de l'inventaire de Charles V et de Charles VI.
1852
Promu officier de la Légion d'Honneur. Nommé membre de la Commission du musée des souverains. Tournée dans le Midi. Mort de la mère de Mérimée, avec laquelle il vivait. Condamnation de Mérimée au sujet de l'affaire Libri à quinze jours de prison et mille francs d'amende. Il est écroué le 4 juillet à la Conciergerie. Publie Épisodes de l'histoire de Russie. Les Faux Démétrius daté de 1853
1853
"Des monuments de la France" puis "Le salon de 1853" paraissent dans Le Moniteur universel. Mérimée est nommé sénateur à vie. Voyage en Espagne. Élu membre de la Society of Antiquaries de Londres. Membre du jury national d'architecture.
1854
"Le retable de Bâle" dans le Moniteur universel. Discours à la Société des antiquaires de Normandie. Voyage en Suisse, Allemagne, Bohême et Autriche.
1855
Compte rendu par Mérimée dans Le Moniteur universel, du Dictionnaire raisonné de l'architecture de Viollet-le-Duc. Membre du jury de l'Exposition universelle pour la section d'architecture. Mélanges historiques et littéraires. Article "Alexandre du Sommerard" pour la Biographie Universelle de Michaud. Introduction à la Correspondance de Stendhal.
1856-1858
Voyages en Angleterre, Ecosse, Suisse, Tyrol, Bavière, Italie. A partir de 1857 jusqu'à sa mort, séjours d'hiver à Cannes, pour remédier à ses difficultés respiratoires.
1859
Voyage en Espagne.
1860
Promu commandeur de la Légion d'Honneur. L'architecte Émile Boeswillwald (1815-1896) le remplace comme inspecteur général des Monuments historiques.
1861
Discours au Sénat sur les "Encouragements à donner aux Beaux-Arts", Révolte de Stenka Razine. Membre de la commission préparant le senatus-consulte sur les moyens d'enrayer la crise monétaire.
1861-1869
Voyages en Angleterre. Études et traductions d'auteurs russes.
1862
Rapport sur les applications de l'art à l'industrie.
1863
Bogdan Chmielnicki.
1864
Voyage en Espagne. Procès du tsarévitch Alexis
1865
Parution du 2e volume de l'Histoire de Jules César (Napoléon III).
1866
Promu grand officier de la Légion d'honneur; Le conteur qui s'est tu en 1846, rompt son silence de vingt ans avec La Chambre bleue, nouvelle dédiée à l'Impératrice.
1867
Jeunesse de Pierre le Grand.
1868
Dernière participation de Mérimée à la Commission des Monuments historiques.
1869
Parution de Lokis, sa dernière nouvelle, sous le titre Le manuscrit du professeur Wittenbach dans La Revue des Deux Mondes. La mort de Mérimée est annoncée par erreur dans Le Figaro (10 mars).
1870
Djoûmane. Le 23 septembre, mort de Mérimée à Cannes.
1871
Le 23 mai, incendie, pendant la Commune de Paris, de l'appartement, 52 rue de Lille à Paris où il s'était installé après le décès de sa mère, propriété de son cousin Léonor Fresnel ; ses livres et ses papiers sont détruits.