Antonio PANIZZI
(Brescello, duché de Modène, 16 septembre 1797 - Londres, 8 avril 1879)


Docteur en droit de l'université de Parme (1818), il est compromis dans les conspirations des carbonari en 1821. Arrêté à Crémone, il réussit à s'échapper et gagne l'Angleterre par Lugano et Genève. Réfugié, il donne d'abord des cours comme professeur de langues à Liverpool avant d'obtenir à l'université de Londres la chaire de littérature italienne (1828). Il entre en 1831 à la British Library comme bibliothécaire adjoint. Il y reste jusqu'à sa démission en 1866 et gravit tous les échelons, conservateur aux imprimés puis conservateur principal. Il réorganise la bibliothèque, forme les catalogues, agrandit et réaménage les salles publiques (1856-1858). Il est en relation épistolaire avec Guizot, Thiers, Garibaldi… et Mérimée. C'est à l'aide de cette dernière correspondance qu'ont été publiées, en 1881, les Lettres à Panizzi. Mérimée s'inspire de son travail lorsqu'il rédige ses propositions de remaniement de la Bibliothèque impériale en 1858. Mérimée est alors président de la Commission chargée de proposer les modifications à introduire dans l'organisation de la Bibliothèque impériale. Il confie ses soucis et demande des conseils à Panizzi.