Les domiciles parisiens

La famille Mérimée déménage souvent, tout en restant d’abord dans un périmètre assez étroit de l’actuel Ve arrondissement de Paris, puis à l’École des Beaux-Arts et alentour. Le fils ne quitte pas le foyer familial, et, après le décès de sa mère en 1852, il emménage dans un immeuble appartenant à son cousin Léonor Fresnel.